Ce n’est pas le Moment des aventures

Ce n’est pas le moment des aventures Quand les bouts du Monde sont des banlieues pour toi tu connais l’odeur tu alignes les lettres qui ouvrent et tu entres non dans un vaste espace mais dans une exiguïté autre. De la porte Où aller ? N’es-tu pas bien chez toi Comme tout un chacun Solitaire Dans la gueule de ton tigre ? Non, ce n’est pas le moment Des aventures. Marc Dupuy Télécharger le poème. Partager :PlusPartager sur TumblrE-mailImprimerWordPress:J'aime chargement… Poèmes que vous pourriez aimer...

Victor Hugo : Citation

« Si le poète doit choisir dans les choses (et il le doit), ce n’est pas le beau, mais le caractéristique. » Victor Hugo Partager :PlusPartager sur TumblrE-mailImprimerWordPress:J'aime chargement… Poèmes que vous pourriez aimer : Victor Hugo : Citation Citation de Victor...
Pleine d’Heures

Pleine d’Heures

Pleine d’heures La Main pleine d’heures, tu es venue à moi – j’ai dit : « tu n’as pas les cheveux bruns » Alors tu les as soulevés, et les mis très légers sur la balance de la douleur : ils étaient plus lourds que moi Ils viennent à toi sur des barques et les y chargent, ils les écoutent sur les marchés du plaisir — Tu souris vers moi depuis le néant, je pleure vers toi depuis le plateau qui demeure léger. Je pleure : tu n’as pas les cheveux bruns, ils offrent l’eau de la mer, et tu leur donnes des boucles… Tu chuchotes : ils remplissent le monde rien que pour moi ; mais je demeure un chemin creux dans ton cœur ! Dis : mets avec toi le feuillage des années — il est temps que tu viennes et m’embrasses ! Le feuillage des années est brun. Tes cheveux ne le sont pas. Marc Dupuy Télécharger le Poème en PDF. Partager :PlusPartager sur TumblrE-mailImprimerWordPress:J'aime chargement… Poèmes que vous pourriez aimer :...

Avril

Avril Des plaques de glaces pleuvent sur le chemin du but de vieilles granges avec de nouvelles pancartes la pierre sur l’autre passe sous silence l’épaule ensanglantée à nouveau une prévision quinquennale se trouve à l’apogée rouge des drapeaux rouges des bilans devant le monument les tapis dans la neige trahissent le trébuchement des gardiens qui se reflètent dans leurs baïonnettes loin au-dessus une Mère Tchèque en granit doux dégel et la mort tombe du toit. Marc Dupuy Télécharger le Poème. WebRep currentVote noRating noWeight Partager :PlusPartager sur TumblrE-mailImprimerWordPress:J'aime chargement… Poèmes que vous pourriez aimer...

Courage

COURAGE        COURAGE         COURAGE        COURAGE COURAGE        COURAGE         COURAGE        COURAGE COURAGE     peur                                          COURAGE COURAGE                  peur                             COURAGE COURAGE                             peur                  COURAGE COURAGE                                           peur    COURAGE COURAGE        COURAGE         COURAGE        COURAGE COURAGE        COURAGE         COURAGE        COURAGE Marc Dupuy Télécharger le poème. Partager :PlusPartager sur TumblrE-mailImprimerWordPress:J'aime chargement… Poèmes que vous pourriez aimer : Le Noir...

Tu gardes le Souvenir

Tu gardes le Souvenir Tu gardes le souvenir de la trace de pas qui s’est remplie de mort à l’approche du bourreau… Tu gardes le souvenir des lèvres tremblantes de l’enfant quand il lui fallut apprendre que sa mère le quittait… Tu gardes le souvenir des mains de la mère qui creusèrent une fosse pour cette chose affamée à la poitrine… Tu gardes le souvenir des paroles démentes qu’un fiancé lança en l’air à sa fiancée morte. Marc Dupuy Télécharger le Poème. Partager :PlusPartager sur TumblrE-mailImprimerWordPress:J'aime chargement… Poèmes que vous pourriez aimer : Depuis longtemps sont tombées les...
%d blogueurs aiment cette page :