Depuis longtemps sont tombées les ombres

Depuis longtemps sont tombées les ombres

Depuis longtemps sont tombées les ombres.
On ne pense plus désormais
À ces pulsations silencieuses du temps

Qui gonflent la mort :
Feuilles détachées de l’arbre de vie…

Les ombres de l’horrible sont tombées
À travers le cristal de rêves,
Éclairé par la lumière divinatoire de Daniel.

Une forêt noire a encerclé Israël pour l’étouffer,
Chanteuse de Dieu à minuit.
Elle a disparu dans l’obscurité,
Devenue anonyme.

Ô rossignols par toutes les forêts du monde !
Héritiers emplumés du peuple mort
Qui servez de guides aux cœurs brisés,
Vous qui au grand jour vous gonflez de larmes,
Rejetez dans vos sanglots, rejetez
Cet horrible silence de la gorge devant la mort.

Marc Dupuy

Télécharger le Poème.

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :