Avril

Avril Des plaques de glaces pleuvent sur le chemin du but de vieilles granges avec de nouvelles pancartes la pierre sur l’autre passe sous silence l’épaule ensanglantée à nouveau une prévision quinquennale se trouve à l’apogée rouge des drapeaux rouges des bilans devant le monument les tapis dans la neige trahissent le trébuchement des gardiens qui se reflètent dans leurs baïonnettes loin au-dessus une Mère Tchèque en granit doux dégel et la mort tombe du toit. Marc Dupuy Télécharger le Poème. WebRep currentVote noRating noWeight Partager :PlusPartager sur TumblrE-mailImprimerWordPress:J'aime chargement… Poèmes que vous pourriez aimer...
%d blogueurs aiment cette page :