Poème de Paul Valéry

Poème de Paul Valéry

Ici, fort de son cœur, ferme comme la tour
Le bienheureux captif de ces donjons épais
tout enchaîné de bras rêve l’ardent Amour
De vivre tout à soi sa double et douce paix.

4 Commentaires

  1. Paul Valéry est à enseigner dans les écoles ! Ses poèmes sont à la gloire de la renommée !

    Répondre
  2. est-il possible de mettre les références des images proposées…? de qui est cette sculpture ?

    Répondre
    • Bonjour Rechab,

      Le crédit de l’image est placé sous l’image, ce qui permet d’aller vers la source où la photo a été prise et d’avoir les explications nécessaires.

      Merci à vous !

      Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :