Résurrection

Résurrection

La chambre des morts s’ouvre.
Et tu exécutes la loi, des
ciseaux coupent les tendons,
la bouche raccourcit les lèvres
dans l’espace d’un fils court
la ficelle aux fentes du visage.

Le héron en morceaux
descend
stable sur le fil de sperme.
Un fleuve vit dans le feuillage,
il écoute les amants qui s’écartent,
le faucon.
Ton monde, délicieux, tombe dans l’eau.
Tu te réveilles dans l’amour.

Marc Dupuy

Télécharger le Poème.

1 Commentaire

  1. Triste poème à la fois touchant et poignant…
    Mais dans cette chambre, l’amour triomphe toujours !
    Bestwestern : hôtel à Paris.

    Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :