Mai

Mai

Le mur lance son poing
dans le matin. La feuille
du visage brille et tombe.

Au long des corridors
les portes menacées
de faire naufrage.

Tombé ton bras
à la veine sombre
tient l’or

ultime otage du regard.

Marc Dupuy

Télécharger le Poème.

1 Commentaire

  1. Pouvoir télécharger vos Poèmes en PDF est une excellente initiative !

    Répondre

Trackbacks/Pingbacks

  1. « La Princesse Lointaine » – Jaufré Rudel | Poèmes d'amour - les jours sont longs en mai, Le doux chant des oiseaux me plaît Et quand peu à peu il s'éteint…

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.